GERARD DE NERVAL

 

 

Pour moi il est un des auteurs essentiels de la littérature française et  le  romantique français du XIX siecle le plus proche du grand romantisme allemand.Une chance pour lui, comme il a développé des genres inclassables , il est  ignoré des médias et  de l'enseignement catalogue.

 

Un des plus grands hommages  lui est rendu par Marcel Proust dans le Contre Sainte Beuve:

"Je pense que tout homme qui a une sensibilité aiguë peut se laisser suggestionner par cette rêverie qui nous laisse une sorte de pointe,  car il n'est pas de pointe plus acérée que celle de l'Infini . Mais on ne nous rend pas le trouble que nous donne notre maîtresse en parlant de l'amour,mais en disant ces petites choses qui peuvent l'évoquer, le coin de sa robe, son prénom. Ainsi tout cela n'est rien, ce sont les mots Chââlis, Pontarmé, îles de l'Ile-de-France, qui exaltent jusqu'à l'ivresse la pensée que nous pouvons par un beau matin d'hiver partir voir ces pays de rêve où se promena Gérard. "(Proust)

 

C'est la prose entière de Nerval qui est troublante et tellement poétisante. Ainsi en est il pour  Le voyage en orient qui déroule ses palettes et ses volutes dans un jeu déroutant d'écriture. A l'opposé des autres  voyageurs célèbres, puisque tous feront le chemin de l'orient, Nerval prend son temps, il se met à la hauteur des rues et des gens  témoignant de la vie d'alors: moyens de locomotion, marchés, habitations, costumes que Nerval n'a pas peur d'endosser, femme dont Gérard ose s'encombrer ou fabuleuse fête du  ramadan à Istambul. Il met aussi l'orient à la hauteur de ses délires, et ils sont grands! Ce qui nous vaut le plus fabuleux texte romantique en langue française du 19ème siècle sur le  dédoublement du calife Hakem (p62, tome2) et les contes  de la reine Balkis, "la reine du matin" et du grand roi  Soliman.

 

 Jouissez de ce prodige, car Gérard  est un narrateur si aimable avec son  lecteur, découvrez le plus merveilleux roman de voyage, et comprenez qu'il  a mis dix ans à l'écrire, le polir : alors  cette aurore qui se lève  sur les toits du Caire, dites vous qu'elle est aussi un matin de Paris, par le travail et le rêve on arrive  à transformer le réel, on n'a pas besoin de mauvais cinéma. N'oubliez pas non plus que Gérard  s'inscrit dans la première moitié du 19ème, la photographie débute, les paysages sont encore transmis  seulement par des gravures, des estampes  et les représentations écrites des écrivains!

 

Sur le net Gérard de Nerval était heureusement publié par

Le Centre de recherches Gérard de Nerval a été fondé en 1977 aux Facultés Universitaires de Namur (Belgique)

Le voyage en orient était proposé en deux parties   livre1 (Paris , le Caire) et livre 2 (Istambul, les contes)

Édition établie par Shu FUJITA, Yoshihiro MARUYAMA,Takeshi TAMURA, université de Tokyo

 Cela fait dix ans que je les cite, mais plus de lien, disparu, envolé, l'université de Namur  délaisse le site Nerval, mais il n'y a rien non plus comme site français, rien, pas une université qui veille les pages de Nerval pour les  rendre accessibles!!! vive la France et l'éducation au numérique. Evidemment il y a Gallica, mais le jour où ils comprendront qu'on ne peut rien lire sur leurs photocopies de vieux bouquins!!! Les université américaines et canadiennes accompagnent leurs auteurs de publications numériques de qualité et les suivent,  pas en France, nous on est les meilleurs et universels avec çà!

LeséditionsdeLondres.com proposent

VOYAGE EN ORIENT 1

 

 et sauvé par un site franc maçon !!!!Le Grand Prieuré Souverain de France,  structure Maçonnique et Chevaleresque qui a pour fondement : Le Régime Écossais Rectifié tel que l’a créé son fondateur Jean-Baptiste Willermoz. (ça plairait à Nerval!)

VOYAGE EN ORIENT  2

uné étude sur le Voyage de Dominique Casajus : Qu’alla-t-il faire au Caire ? Le Voyage en Orient de Gérard de Nerval , site proposé par HAL archives ouvertes (étude détaillée sur la recomposition de Nerval à partir de deux voyages et de lectures de voyage)

Sur la relation au romantisme allemand, rappelons que Nerval a été traducteur du Faust de Goethe à 15 ans, il connaît et apprécie la littérature allemande et a fait de nombreux séjours en allemagne. Il connaît très bien ETA Hoffmann qui est plusieurs fois mentionné dans les débuts du voyage. Nerval déploie son oeuvre dans le même moment que les grands auteurs du romantisme allemand.  

Aurélia est un chef d'oeuvre inouï, une des rares rencontres entre la folie d'un homme et sa capacité encore intacte d'écrivain. Il paraît que le manuscrit d'Aurelia était un curieux assemblage, je crois qu'il s'est perdu.

Les poèmes   de Nerval sont d'étranges rébus, la musique est là mais le sens échappe ou se perd tellement il y a de collages et d'associations avec des peurs et des références savantes et obscures. Sur le site Dérives, j'ai essayé autrefois de m'essayer  à une explicitation d'un poème que je ne trouvais pas publié sur le net  ERYTHREA, apparemment j'ai trouvé quelques références, mais on n'épuise pas facilement les associations de Nerval.

Il y a beaucoup de recherches savantes autour de Nerval, je ne retiendrai que quelques sites rencontrés récemment :

François Bon reprend à juste titre les écrits de Proust dont il nous présente une sélection.

site de Sylvie Lécuyer et sa présentation de la généalogie fantastique de Nerval Labrunie descendant de Bonaparte. Ce site est riche  de documents et comporte notamment des témoignages de contemporains sur l'homme Nerval. Il me semble manquer les témoignages de Dumas  qui a été un de ses meilleurs amis.

Gérard de Nerval, Œuvres complètes. Tome XIII - Aurélia ou le Rêve et la Vie; compte rendu sur le net dans Fabula par

 Aurélie Moioli : « Romantiser » la vie : Aurélia de Nerval

et une étude sur les rapports entre Nerval et la photo Illouz  Jean-Nicolas:  Nerval et Baudelaire devant Nadar

sur le XIX siecle, rappelons le site ressource de l'Université de Bristol et Le Centre de recherches Gérard de Nerval a été fondé en 1977 aux Facultés Universitaires de Namur (Belgique)

 

Alors lisez le Voyage et d'autres textes, bonne route

 

nerval par nadar

 

retour index